Coronavirus - Vaccins et traitements

Coronavirus - Vaccins et traitements

Existe-t-il un vaccin contre le Covid-19 ?

Aucun vaccin contre le coronavirus COVID-19 n'est disponible actuellement. De nombreux laboratoires travaillent sur l’élaboration de vaccins, mais ceux-ci ne devraient pas être disponibles avant plusieurs mois. En temps normal, le cycle de développement d’un vaccin prend plusieurs années. Toutefois dans le contexte actuel, les entreprises accélèrent le rythme de leurs recherches et raccourcissent les délais de mise au point.

Concernant les traitements, plusieurs sont en cours d’évaluation en France, en lien avec l’OMS pour être utilisés contre le coronavirus COVID-19. Dans l’attente, le traitement est symptomatique, c’est-à-dire qu’on traite les symptômes et non pas directement le virus.

Comment traiter une infection au nouveau coronavirus ?

Le traitement est dit symptomatique (il vise à soulager les symptômes) : médicaments contre la fièvre (paracétamol)… Dans les formes sévères, les personnes malades peuvent recevoir des antibiotiques lorsqu'une co-infection bactérienne est présente, être mises sous assistance respiratoire…

Les anti-inflammatoires déconseillés

Pour faire baisser la fièvre, le ministère de la Santé déconseille de débuter un traitement à base d'anti-inflammatoires (ibuprofènecortisone…) ou d'aspirine : la prise de ce type de médicaments "pourrait être un facteur d'aggravation de l'infection".

La prise de paracétamol doit être privilégiée. Ne dépassez pas 60 mg/kg/jour chez l'enfant, 3 g par jour chez l'adulte. À noter qu'en pharmacie, la vente de paracétamol est désormais restreinte.

Les personnes déjà sous anti-inflammatoires en raison d'une maladie chronique ne doivent pas interrompre leur traitement sans avis contraire de leur médecin. 



Télétravail



Quatre combinaisons thérapeutiques sont en cours de tests

La recherche pour trouver un traitement efficace s'intéresse aussi bien aux médicaments ayant fait leurs preuves dans le traitement d'autres maladies, notamment virales, qu'au développement d'un médicament antiviral spécifique au Covid-19.

Un essai clinique européen baptisé "Discovery" a démarré dimanche 22 mars pour évaluer quatre traitements expérimentaux contre le Covid-19. Il est coordonné par l’Inserm dans le cadre du consortium Reacting et évaluera l'efficacité de quatre molécules antivirales : le remdesivir, le lopinavir en combinaison avec le ritonavir, ce dernier traitement étant associé ou non à l’interféron bêta, et l’hyroxychloroquine (un antipaludéen). Quelque 3 200 personnes participent à cet essai, dont 800 Français. 

Quelle est la procédure de prise en charge des patients en France ?

Les modalités de prise en charge des cas suspects ont évolué depuis la mise en place du confinement renforcé. Le système de soins a été réorganisé pour accentuer la prise en charge à l'échelle locale et ne pas engorger les urgences et les hôpitaux. Les médecins généralistes sont désormais en première ligne de la prise en charge.

En cas de symptômes

Une personne qui présente des symptômes suspects sans gravité (toux, fièvre) doit dorénavant appeler son médecin avant de se rendre à son cabinet. Elle peut aussi bénéficier d'une téléconsultation (prise en charge à 100 % par l’Assurance Maladie). Les règles de télémédecine ont été assouplies. Il n'est plus nécessaire d'avoir consulter son médecin traitant au cours des 12 mois précédents avant de réaliser une consultation à distance. Si le médecin a un doute, il pourra se déplacer au domicile du patient.



Télétravail